Les chemins de randonnées

randonnéeComme dans beaucoup de communes rurales, le territoire de Ville-di-Pietrabugno est parcouru par une multitude de  sentiers. Ceux-ci permettaient autrefois de se rendre aux champs, sur les lieux de travail souvent éloignés des villages.

Dans un passé lointain et jusqu’à la moitié du 20ème siècle, ils servaient bien entendu à communiquer entre hameaux, mais aussi avec les « Pieve » voisines. Ainsi, le sentier reliant Farinole (sur l’autre versant du cap) à E Ville, était-il une voie très fréquentée notamment par les « Feringulesi » qui se rendaient à BASTIA.

Ces périples permettaient des rencontres, des haltes dans les maisons du village  de Guaïtella où l’accueil était chaleureux. Les « Lutinchi », habitants de San Martino di Lota, empruntaient le sentier reliant Alzetu. La route de la corniche ne fut ouverte qu’en 1930.

Deux axes principaux reliaient E Ville au littoral :

L’un descendait vers BASTIA à partir du vieux cimetière, passant sous la croix et au lieu dit « E coste », longeant la crête d’Alti di Luce pour rejoindre le quartier Bertrand sur les hauteurs de la ville.

Ce sentier figure toujours sur le cadastre mais il s’est perdu dans les jardins des constructions nouvelles tout le long de la route Santa Lucia.
L’autre voie conduit jusqu’à Toga et Pietranera en partant d’Alzetu. Ce sentier descend vers « San Ruccuciu » pour aboutir au dessus du quartier de Toga. Il a été restauré et aménagé pour les randonneurs et comporte des passages très pittoresques face à la mer tyrrénienne. On peut le parcourir en 1h30 de Toga à Alzetu. C'est une promenade exceptionnelle.

D’Alzetu comme de Guaïtella on peut également emprunter le sentier dit des « NIVERE » qui conduit jusqu’aux crêtes et à Farinole. Cet axe figure sur les guides de randonnée. Il faut environ 4 heures pour effectuer ce parcours en dorsale.